Clinique
Chatillon

Nos activités de prévention et d’éducation du risque cardio-vasculaire

La prévention et l’éducation font partie des axes forts de la Clinique avec :

  • Des conférences quotidiennes, à 11h30, sauf les week-ends et jours fériés, ouvertes aussi aux proches. Exemples de thèmes traités : insuffisance cardiaque, chirurgie cardiaque, l’activité sexuelle chez les cardiaques etc.
  • Des groupes de parole animés par le psychologue sur le thème du vécu d’un incident cardiaque.
  • Des ateliers, ouverts aux proches qui participent à la prise en charge de la maladie, traitant notamment des thèmes suivants : la gestion du traitement des anti-vitamines K (anticoagulants oraux), le traitement médicamenteux du patient coronarien, etc.
  • Un programme d’Education Thérapeutique Personnalisé (E.T.P.) : prise en charge du risque cardio-vasculaire par le patient coronarien.

Ce programme s’adresse aux patients coronariens volontaires. L’objectif est de les aider, ainsi que leurs proches si besoin, à comprendre au mieux leur maladie, les traitements et de les mettre en capacité de se gérer de manière autonome.

Il se déroule de la manière suivante :

1- Evaluation initiale du patient, définition du diagnostic éducatif et remise du programme d’éducation au patient,

2- Séances d’information et ateliers collectifs (animations interactives, jeux, questionnaires,…),

3- Entretiens individuels, en fonction des besoins, réalisés par un cardiologue, un infirmier, le tabacologue, le psychologue ou la diététicienne,

4- Evaluation finale donnant lieu, si besoin, à la programmation de séances complémentaires,

5- Evaluation de l’impact du programme auprès du patient après plusieurs mois.

L’adhésion du patient est sollicitée à toutes les étapes de la prise en charge. A chaque étape, l’équipe s’assure des connaissances acquises par le patient et de leur compréhension.

 

Définition de l’OMS

L’éducation thérapeutique « vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique.

Elle fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient. Elle comprend des activités organisées, y compris un soutien psychosocial, conçues pour rendre les patients conscients et informés de leur maladie, des soins, de l’organisation et des procédures hospitalières, et des comportements liés à la santé et à la maladie. Ceci a pour but de les aider, ainsi que leurs familles, à comprendre leur maladie et leur traitement, à collaborer ensemble et à assumer leurs responsabilités dans leur propre prise en charge, dans le but de les aider à maintenir et améliorer leur qualité de vie.»